Parcs: Le Grand Blottereau et la Corée

 

 

 

 

C’est au cours de l’année 2002 que le projet d’aménagement d’un espace paysager asiatique au parc du Grand Blottereau à Nantes (44) a été évoqué. Il s’agissait alors de continuer l’aménagement du parc autour des plantes utilitaires à caractère exotique, dans l’esprit de la donation initiale faite par Thomas Dobrée à la fin du XIXème siècle.
La visite de la ville de Nantes par une délégation de maires coréens a aboutit à une collaboration plus étroiteavec une ville du sud, Suncheon, pour l’élaboration du projet. Ce jardin coréen dénommé « La colline de Suncheon » et inauguré en septembre 2006 lors de la 19e édition de la Folie des plantes a pour ambition de faire découvrir aux visiteurs les plantes agronomiques du pays. Son emprise d’un hectare en fait le plus grand jardin coréen d’Europe.

Autrefois réservé aux hommes, le pavillon servait d’espace de repos et de lieu de pratique de différentes formes d’art.
Les motifs décoratifs du pavillon sont appelés dancheong (단청). Le dancheong est utilisé principalement pour les constructions en bois. Il sert à les décorer, recouvrir les défauts du bois et le protéger des parasites et de la décomposition. Celui du pavillon du Grand Blottereau est appelé morodancheong (모로단청). Il s’agit d’un type de dessin qui ornait les palais d’antan. Le dancheong prend sa source d’inspiration dans la nature. Pour cette raison le vert et le rouge sont les couleurs les plus utilisées : le rouge est assimilable à la couleur du tronc des pins et le vert à celle de leurs aiguilles.
Les cinq couleurs de base utilisées, appelées ochae (오채) sont : le bleu, le rouge, le jaune, le blanc, et le noir. Les ochae sont en relation avec les éléments naturels (l’eau, le bois, le feu, la terre, le métal), avec les directions (l’est, le sud, le centre, l’ouest, le nord) et avec les saisons (printemps, été, automne, hiver).

Les mâts totémiques ou jangseung (장승) représentent des divinités censées protéger le village contre les esprits maléfiques et les désastres naturels. Erigés à l’entrée du village aux abords de la route principale, leur apparence peut paraître plus amusante qu’effrayante. A chaque prière adressée à la divinité représentée les habitants déposent une pierre. Les amas formés s’appellent des doltap (돌탑).

Les jangseung sont des totems de bois ou de pierre gravés d’un visage humain. Certaines personnes affirment que les jangseung sont une évolution des sotdae ou des seondol (pierre dressée), tandis que d’autres déclarent qu’ils tirent leur origine d’une religion qui vénère le phallus. Mais tous s’accordent à dire qu’ils représentent des objets symboliques d’une ancienne religion folklorique toujours pratiquée aujourd’hui.

Les formes et les matériaux des jangseung varient en fonction des régions. Dans les régions du Sud, les jangseung sont généralement faits en pierre, et dotés d’un visage rond aux traits doux et souvent amusants. Au contraire, les jangseung des régions du Nord sont faits de bois, et possèdent des visages allongés à l’expression sérieuse et effrayante, exprimée par de gros yeux coléreux et de larges bouches. Les expressions de leur visage proviendraient des masques traditionnels coréens et des dokkaebi (démons des légendes folkloriques coréennes, effrayants mais amicaux)

Les jangseung, à l’image des différents totems du monde, possèdent plusieurs fonctions. Tout comme les sotdae, ils servent de gardiens pour les villages, et sont placés à l’entrée des bourgs. On croit également qu’ils guérissent les maladies. Dans les temps d’épidémies, les villageois exécutaient un rituel autour du totem dans l’espoir de recouvrir la santé. Finalement, dans de rares cas, les jangseung sont postés à la limite des villages et sur le côté des routes pour marquer le territoire du village et montrer les distances entre villages.

 

L’enclos aux poteries ou jangdokdae (장독대) est une terrasse clôturée de mûrs sur laquelle sont stockés des pots en terre cuite ou jangdok, servant à la fermentation et la conservation des aliments. Les coréens y conservent en particulier la fameuse pâte de piment ou gochujang ou autres sauces de soja, indispensables à la cuisine coréenne.
Autrefois réservé aux femmes, il se trouvait dans un endroit ensoleillé de l’intérieur de la maison et servait également de lieu de prière.

 

 

balcon

 

gd blottereau -5

 

 

 

Publicités
➢➢ Shapers of the 80s ➣➣

British youth culture at its finest

Daily Moogle

La Fanzine des Mogs!

Lectures Trollesques

Lectures & autres escapades trollesques...

28 films plus tard

Le blog Cinéma pensé à dos de licorne sous une pluie d'hémoglobine

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

NaNo Wrimos France

Le site des wrimos français

Le culte d'Apophis

La bibliothèque des livres de SFFF cultes !

Black roses for me

The pleasure and the pain by Marianne Peyronnet

Cinéluctable

Quand un cinéphage se met à table !

Les Mots de Mahault

Carnet de lecture(s) SF, Fantasy, historique et romanesque.

Le blog NetGalley

La page des lecteurs qui recommandent et font la différence.

FolxphOto

[Blog photo]

My Little Underground

Tales of the past, present & future

Allez vous faire lire

Critiques et recommandations de livres jeunesse et young-adult

K-pop Vocalists' Vocal Analyses

A compilation of vocal analyses in K-pop

A livre ouvert

Un blog littéraire pour découvrir des romans, des auteurs, des infos sur l'édition, des interviews et des citations. Chick Lit, roman policier, théâtre, littérature jeunesse...

Récolteuse de Mots

Chaque lecture est une récolte.

BettieRose books

Blog littéraire d'une pin-up

%d blogueurs aiment cette page :