Au château : le château de la Tour

Il existe, à Orvault, un petit château qu’on ne peut pas visiter mais qui reste très joli à voir de l’extérieur. La promenade, tout autour est aussi sympa à faire.

 

« En 1450, il appartient à un noble breton, ministre à la Cour de Bretagne, le sieur Perrot. Celui-ci entreprend des travaux de rénovation de l’édifice, qui dispose, à l’époque, d’un mur d’enceinte et fait construire la chapelle qui est intégrée au système de défense avec une tourelle.

Les travaux sont interrompus, en 1487, lors de l’invasion de la Bretagne, par Charles VIII, roi de France, puis repris en 1501 par son fils. Ce dernier abaisse le mur d’enceinte et installe, dans la chapelle, un vitrail le représentant avec son épouse, qui a été classé par les monuments historiques « comme témoignage rare de l’art du vitrail du XVIe siècle, en Loire-Atlantique ». Une Pieta en pierre de Loire ornait l’autel (elle a été donnée au musée Dobrée, en 1850, et la Ville en a fait réaliser une copie, en 1999). »

 

 

Château de la Tour

 

Son histoire en détail est ici.

 

 

Château de la tour

 

 

Petite porte

 

 

 

 

Château

 

 

 

 

Porte

 

 

 

« Le domaine est vendu, en 1874, à monsieur Thibaud de la Nicollière. Son gendre, le vicomte Stephen de Sécillon, entreprend d’importantes transformations au début du XXe siècle avec la suppression du mur d’enceinte et la restauration des façades en style néogothique, avec des gargouilles et des toitures en poivrière. Il aménage aussi les communs avec un puits central et fait construire une orangerie dans le style XVIIIe. »

 

L’Orangerie :

L'orangerie

 

orangerie

 

La petite chapelle :

vitrail

 

chapelle

 

Des détails :

 

 

 

détail

 

 

détail

détail

 

 

 

 

Le coq :

Coq

 

 

«  1982 : Nanine de Sécillon, dernière propriétaire privée du château décède. En octobre, le domaine est mis en vente. La Mairie l’achète, restaure la toiture du château et ouvre le parc au public. Se pose alors la question du devenir du château. Les projets se multiplient. On parle d’en faire un musée de la poupée, une auberge de jeunesse, un lieu pour les réunions familiales. Si aucun des projets n’a été retenu c’est qu’ils n’étaient pas économiquement raisonnables

1998 :  Restauration intérieure de la chapelle selon des techniques anciennes. Le coq, dérobé en 1988, retrouve sa place au faîte du clocher. »

A l’heure actuelle, aucun projet n’a abouti. Le château ne se visite toujours pas. (mes photos datent de 2010/2011)

 

le coq

 

 

 

 

 

le coq

 

Guylty Pleasure

A place to indulge in guilty pleasures, all connected to my favourite actor - RICHARD ARMITAGE

historylinksdornoch

The history and archaeology of Dornoch and district

LA CONCHIGLIA DI VENERE

The Nude in Art History

Black Bonnie!

Bécanes, PinUps & Rock'n'Roll!

ARTECULTURA

Revista Virtual de Artes, com ênfase na pintura do século XIX

About Art Nouveau

Blog about getting to know Art Nouveau

Fan Actuel

Fandom, humour, culture et confiture

Stéphane ARNIER

#Écriture #Fantasy #SFFF #Narration #Dramaturgie

TEXTUALITÉS

Littérature contemporaine, classique et jeunesse. Chroniques, dossiers et curiosités liés au monde littéraire !

L'Imaginaerum de Symphonie

Dragons, démons et boulons !

Jean-Baptiste "EmelPuck" Varigault

Conteur, chanteur, musicien, professeur

David Peyron

Maître de conférences en sciences de l'information et de la communication

Ma Lecturothèque

Résumés et chroniques de mes dernières lectures

Le culte d'Apophis

Le blog Science-Fiction (SF) et Fantasy des livres cultes !

Black roses for me

The pleasure and the pain by Marianne Peyronnet

Cinéluctable

Quand un cinéphage se met à table !

%d blogueurs aiment cette page :