Le beau cimetière Miséricorde – Nantes

Nous sommes le 2 novembre et les pays de tradition catholique, commémorent les défunts (et non le 1er novembre, jour de la Toussaint, et jour férié.
En ce moment, les cimetières sont donc très fréquentés et fleuris.
(pour ma part, je vais « au cimetière » quand j’en ai envie et tout au long de  l’année, pas à date fixe,  mais chacun fait ce qui lui plaît).
Par contre, j’aime assez visiter les cimetières comme celui du Père Lachaise à Paris, de la Bouteillerie à Nantes ou le cimetière Miséricorde aussi à Nantes. Ce sont des lieux chargés d’Histoire, avec des tombes parfois surprenantes.

Cet été, par exemple, lors du Voyage à Nantes, de installations artistiques ont pris place dans le cimetière Miséricorde. Elles vont rester de façon permanente. La très forte chaleur  m’avait un peu découragée mais j’ai quand même quelques photos.

Miroir des temps - Les faons - Pascal Convert

« Miroir des temps » de Pascal Convert (Le Voyage à Nantes 2022)
Miroir des temps : les faons

Quatre dalles de verre avec des animaux représentés en creux (cerf, biche, faons, chevreuil) réparties dans le cimetière font partie de l’oeuvre « Miroir des temps ».

L’utilisation de différents types de verre pour cette oeuvre est à l’origine des effets de lumière à l’arrière des animaux mais elle a aussi provoqué des cassures survenues après la cuisson. Pascal Convert a utilisé la technique japonaise : Kintsugi pour réparer les fêlures en les soulignant avec de l’or. Il a habilement transformé son discours pour faire de ces cassures inattendues des cicatrices laissées par la vie. Il n’en reste pas moins que certaines oeuvres sont très fissurées ce qui montre que la technique de fusion des verres est mal maitrisée.

Miroir des temps - Pascal Convert

 

Quelques vues du cimetière Miséricorde :

 

Pietà, groupe en marbre – Joseph Vallet

Pietà, groupe en marbre

 

rose

Joseph-Fleury CHENANTAIS (1809-1868)

rose

Le Dr.Laënnec

Théophile Laënnec (René Laënnec)

 

La tombe au pli

Cimetière Miséricorde - Nantes - la tombe au pli

 

La tombe drapée :

« L’art statuaire est très présent dans l’ornement funéraire du 19e siècle. Cette sépulture de la seconde moitié du siècle, dont l’originalité réside dans la sculpture de son sarcophage, en est un exemple. Au sommet du monument entouré d’un parterre clôturé déjà finement travaillé, un drap sculpté qui semble avoir été jeté sur la tombe frappe par son réalisme. Le motif du voile funéraire, dont l’on recouvrait les défunts ou leurs cercueils, a sûrement inspiré cette sculpture. »

La tombe drapée - cimetière Miséricorde Nantes

 

Célèbre dans ce cimetière parce qu’on la voit de loin  :la  tombe d ‘un ancien avoué, Aristide David, et de son fils,

Elle est ornée d’un groupe sculpté par Horace Daillion : le Génie de la lumière, également présent au musée des beaux-arts de la ville, et une mère avec son fils.

Statues irréelles

Tombeau Aristide David

 

Sculpture

 

Passage étroit

Cimetière Miséricorde Nantes

 

Edouard Normand (il y a une place qui porte son nom )
Tombe d'Edouard Normand - cimetière Miséricorde

Monument élevé à la mémoire des victimes de la fusillade du 30 juillet 1830 (Architecte : A. Guillemet. Les sculptures sont de Etienne-Edouard Suc)

Un mausolée a été édifié à la mémoire de dix Nantais tués par la troupe le 30 juillet 1830 lors d’une manifestation place Louis XVI (devenue depuis place Maréchal-Foch).

 

Monument élevé à la mémoire des victimes de la fusillade du 30 juillet 1830 (Architecte : A. Guillemet. Les sculptures sont de Etienne-Edouard Suc)

Monument élevé à la mémoire des victimes de la fusillade du 30 juillet 1830 (Architecte : A. Guillemet. Les sculptures sont de Etienne-Edouard Suc)

 

« La nation qui n’honore pas les martyrs de sa liberté n’est pas digne de rester libre »…

Base du monument

 

Publicité
%d blogueurs aiment cette page :