Un castor sur un arbre couché – Le Voyage à Nantes 2021

On trouve donc un castor, un faux, bien sûr, juste derrière l’ancien marché de Feltre, non loin de St Nicolas, rue du Pont Sauvetout.

St Nicolas - Tour de Bretagne
St Nicolas à droite — en face : Feltre et au fond, la tour de Bretagne.
St Nicolas
A droite : Feltre – en face : St Nicolas
Feltre
Ancien marché de Feltre

La porte Sauvetout était une porte de l’enceinte médiévale de la ville de Nantes, conçue dès le 13e siècle. Détruits en 1790, ces ouvrages de fortifications ont été redécouverts dans les années 1990 à l’occasion de fouilles archéologiques. Seule la base d’une tour est aujourd’hui visible. 

castor -- VAN 2021
Porte Sauvetout – St Nicolas au fond.

Laurent Le Deunff imagine pour ce vestige du XIIIe siècle un animal totem, gardien du temps et du territoire, en la figure d’un castor à queue de poisson : Ce castor en bronze est inspiré d’un dessin qui date du Moyen Âge que je conserve depuis longtemps. Le service des espaces verts de la Ville de Nantes a réalisé un exploit de bûcheronnage pour me fournir le socle du castor : un arbre coupé à Nantes. On peut le voir comme un élément offensif à la manière d’un bélier ou bien comme un élément défensif, à la manière d’un barrage comme ceux construits par les castors. De nuit, un halo est projeté sur le castor, son ombre est projetée sur les rames de tram qui passent. L’œuvre sera pérennisée mais sa place dans la ville n’est pas encore déterminée. (Ouest France)

un Castor...
un castor
Castor
Le castor – et la ligne de tram, derrière
la tour
En se retournant, on voit le tram et la tour de Bretagne

ACCÈS
Porte Sauvetout
Rue du Pont Sauvetout
44000 Nantes
Tramway Ligne 3, Arrêt Bretagne
Tramway Ligne 2 / C1 / C2 / C6, Arrêt Place du Cirque

Une petite visite dans la basilique St Nicolas – Nantes

Difficile de louper St Nicolas puisque la basilique se trouve en plein centre-ville, face à l’ancien marché/ex-patinoire de Feltre (transformé en magasin depuis de nombreuses années et abritant une chaîne de vêtements bien connue En fait, on sait où c’est (c’est aussi un arrêt de bus assez connu et central) mais on regarde rarement l’église en elle-même. Je me demande même combien de nantais et de nantaises ont eu la curiosité d’aller visiter l’intérieur… (j’ai dû le faire deux fois, c’est dire). Mais c’est intéressant d’y aller, surtout parce que la cathédrale de Nantes est toujours en travaux, à cause de l’incendie de l’année dernière.

La basilique Saint-Nicolas de Nantes est une basilique catholique de style néo-gothique située dans le centre-ville de Nantes. C’est l’une des deux basiliques de la ville, avec la basilique Saint-Donatien-et-Saint-Rogatien

basilique Saint-Nicolas de Nantes
façade occidentale St Nicolas – parvis
Porte :  basilique Saint-Nicolas de Nantes
 Statue de Saint Nicolas bénissant le visiteur, réalisée par Vallet et dont les traits sont empruntés à ceux de Mgr Fournier ; côté parvis – entrée place Félix Fournier – place Royale

De la chapelle primitive devenue église en 1287, on ne sait rien. L’église Saint Nicolas fit l’objet d’importants travaux de restauration et d’agrandissement de 1448 à 1483. Cependant, elle fut laissée sans entretien par la suite, jusqu’au début du 19ème siècle où elle s’avéra trop petite pour accueillir la population. Sous l’impulsion du curé de la paroisse, l’abbé Fournier, futur évêque de Nantes, une nouvelle église de style néo-gothique va commencer à s’élever. Orienté Nord-Sud en raison de l’exigüité du terrain (et non Est-Ouest comme le voulait la tradition), l’édifice a été construit en trois tranches : de 1844 à 1848, de 1851 à 1854 puis de 1865 à 1869 par les architectes Jean-Baptiste Lassus, Henri-Théodore Driollet et Gustave de Bourgerel.

basilique Saint-Nicolas de Nantes
Les 8 anges de la flèche
basilique Saint-Nicolas de Nantes
Ext :  basilique Saint-Nicolas de Nantes
Le clocher

St Nicolas - flèche

L’église fut consacrée le 10 octobre 1876 et érigée en basilique le 28 octobre 1882.

Très endommagée par les bombardements de septembre 1943, elle fit l’objet d’un important chantier de reconstruction entre 1953 et 1974.

Après son classement au titre des monuments historiques en 1986, de grands travaux de restauration furent entrepris à partir de 1996.

basilique Saint-Nicolas de Nantes
Intérieur
basilique Saint-Nicolas de Nantes
Je suis juste sous l’orgue !

Et je me rends compte que…j’ai oublié de photographier l’orgue, d’ailleurs, qui est magnifique. Hum…

basilique Saint-Nicolas de Nantes
basilique Saint-Nicolas de Nantes
Allez, on fait monter les ISO de l’appareil photo : le fond de la basilique est super sombre. Ici, la chapelle de la Vierge.
Intérieur : La basilique Saint-Nicolas de Nantes
lumière
Jeux de lumière

Pour finir, un petit point sur les clochers et flèches des églises depuis le port : ici de gauche à droite : St Nicolas, St Clément, la cathédrale St Pierre et St Paul et Ste Croix (toute à droite)

Nantes - les clochers
la photo date de plusieurs années : la Boudeuse était encore amarrée

Il manque le dôme de Notre Dame du Bon Port, très reconnaissable (LA photo de Nantes typique) :

anneaux

Il ne fait pas beau, pour les photos …

Le temps est particulièrement pluvieux et moche en ce moment. On se croirait en automne. Ce n’est pas facile pour faire des photos en extérieur… J’ai pu avancer avec mes peintures et mes dessins dès que j’ai eu du temps. Mais voilà le résumé des mois précédents. Je reprends là où nous en étions la dernière fois 😉

Après avoir fait un premier essai sans vraiment suivre de consignes (allez, hop, je me lance) :

Je suis revenu à quelque chose de plus « classique », du moins en aquarelle, et j’ai peint des arbres ( d’automne au printemps ) :

Et des arbres au bord d’un ruisseau :

Le ruisseau

Puis, j’ai décidé de changer un peu. J’ai cherché quelque chose que j’avais envie de dessiner puis de peindre et j’ai vu quelque part quelqu’un qui dessinait des carpes japonaises. Comme j’ai toujours aimé ce genre de motifs, voilà :

Koi wip
Carpe koï
Carpe koï

Dans le même genre, j’ai aperçu un dessin sur un Tshirt qui ressemblait à ça, un chat avec la vague d’Hokusaï (plus ou moins) :

Le chat et la vague - aquarelle
Chat et vague – aquarelle – WIP

Mais finalement, j’ai terminé le Chat et la vague à l’acrylique. Ce qui m’a donné très envie de peindre un deuxième Chat, entièrement à l’acrylique. C’était un peu un challenge puisque c’est un médium que je ne maîtrise pas du tout. La preuve, c’est que j’ai acheté des tubes vite fait, premier prix, pas vraiment de la qualité, donc. Je sais que ce n’est pas top, mais j’avais envie de tester, avant tout.

Voilà ce que ça donne :

Acrylique - chat et vague - WIP
Chat – acrylique – WIP

Les deux côte à côte presque terminés :

Acrylique et aquarelle

Suite au prochain épisode

Elle a 20 ans

Et donc, il y a 20 ans ….

A la maternité
Aly, à 1 an avec un Teletubbie et un chaton

Bon anniversaire, ma fille.

Presque 20
Le mois dernier

Le Voyage à Nantes 2021 — Le Naufrage de Neptune, place Royale.

Retour aux photos aujourd’hui — mais j’ai en préparation un prochain article avec quelques aquarelles (et d’autres petites choses).

Pour le moment, et entre deux averses (il fait un temps très moche, ici, à Nantes ), j’ai réussi à faire quelques photos, principalement dans le centre-ville. Lorsque j’y suis allée, le Voyage à Nantes n’avait pas encore commencé ; tout était prêt puisqu’il a débuté ce week-end.

Je me suis glissée, ou plus exactement, j’ai glissé l’objectif, entre les barrières, place Royale. Voilà à quoi ressemblait la place (j’imagine qu’on peut s’approcher, maintenant mais l’organisation craignait les tags sur le bateau).

La place royale

C’est assez saisissant de descendre la fameuse rue Crébillon, celle qui a donné aux Nantais et Nantaises le verbe « crébillonner », (faire du lèche-vitrine en traînant dans le centre-ville, en gros) et d’apercevoir …. un navire échoué !

Rue Crébillon et place royale - Nantes
Le Naufrage…. depuis la rue Crébillon

En s’approchant, on peut saisir dans la même prise de vue, une partie de la basilique St Nicolas et le bateau. Un plaisir photographique….

St Nicolas et le bateau
Une partie de la place Royale et St Nicolas, au fond.

LE NAUFRAGE DE NEPTUNE. UGO SCHIAVI
Le bateau et la flèche de St Nicolas

L’oeuvre en elle-même se nomme Le Naufrage de Neptune et on la doit à Ugo Schiavi.


S’inspirant du récit archéologique d’anticipation Sécheresse (1964) de l’écrivain J. G. Ballard, Ugo Schiavi a créé sur la place Royale un fragment de monde, à la lisière des temps passé, présent et futur. Explorant la symbolique fluviale et maritime de la ville de Nantes – dont la fontaine de la place Royale est elle-même une allégorie dominée par la statue d’Amphitrite, déesse de la mer –, Ugo Schiavi détourne ces symboliques de l’eau, du voyage et de la prospérité et met en scène un véritable naufrage d’un bateau de commerce fragmenté, percé et rouillé. »

La statue de Nantes
La statue représentant Nantes — en déesse Amphytrite. Elle brandissait un trident, à l’origine.

La statue de la Loire
La statue représentant la Sèvre, l’un des affluents de la Loire
Détail de la fontaine
place royale
Sous un autre angle
LE NAUFRAGE DE NEPTUNE. UGO SCHIAVI
La fontaine, de l'autre côté
La statue représentant le Loiret avec deux génies de l’industrie et du commerce qui soufflent dans les coquillages.

La statue qu’on ne voit plus, dissimulée par le navire, c’est celle de la Loire ; une femme assise sur un trône. Voilà la fontaine (ici, en février 2018, avec de la glace) :

Fontaine Royale

Par contre, j’ai photographié un détail qui m’a amusée : le pigeon posé sur la couronne :

La statue de Nantes, sculptée comme Amphytrite (et un oiseau sur la couronne)

Parfois, la statue de Nantes est mise en scène d’une autre façon. Il faut dire que les gens grimpent souvent sur cette fontaine. L’année dernière, on pouvait voir ceci (c’est d’actualité) :

La fontaine royale

J’ai une photo plus ancienne assez amusante, aussi. La statue avait le nez en meilleur état, d’ailleurs.

Place royale

Quand je ne prends pas de photos…

J’en ai parlé vite fait — mais vite fait, alors — en début d’année. Fin 2020, j’ai repris les pinceaux pour de vrai et j’ai même suivi de très bons conseils pour me mettre sérieusement à l’aquarelle. C’est un médium que je n’ai jamais vraiment exploré, étant plus portée sur l’encre ou la gouache (quand je peignais, c’est-à-dire, il y a fort, fort longtemps). J’ai aussi appris quelques techniques d’huile mais ce fut bref — et ça remonte à mon adolescence.

J’ai donc appliqué bien sagement (hum…) ce qu’il faut faire puis, au bout d’un moment, comme j’avais du mal à gentiment suivre les modèles, j’ai commencé à adapter des modèles que je voyais et à les réadapter à ma sauce ; en général, ça marche… ou pas 😉

J’ai donc peint des modèles comme ceux-ci (qui sont assez grands), pas du tout des création, des copies, avec des tas de défauts 😉 mais il faut bien commencer par quelque chose. Et surtout, je trouve que ça rend pas trop mal (ici, en photo, on n’a pas trop le recul ni le relief). Finalement, j’ai vraiment bien appris ce qu’il faut faire — ou pas. Ce sont des paysages d’Irlande :

Les falaises

Irlande

Petit à petit, j’ai accumulé les aquarelles et les encres :

peintures - 2
peintures
Les plus petites sont faites à l’encre.
Hogwarts - wip
Un mini Hogwarts (Poudlard)
Hogwarts
J’ai eu du mal avec cette (trop) petite aquarelle. Je pense que j’en referais une, plus grande. J’ai pas mal de modèles de l’école des sorciers ; ça ne devrait pas me poser de problèmes…

Et après les deux suivantes, la porte de Dublin et la rivière, j’ai fait une pause « écriture » :

La porte - 1
La porte - en cours
La voilà toute gondolée en train de sécher
La porte de Dublin
La petite rivière

Quand j’ai repris, j’avais envie d’autre chose….

Suite au prochain épisode 😉

Avec tout ça, j’ai quand même décidé de montrer ce que je fais sur mon Instagram LadyButterfly and CO

Le Voyage à Nantes 2021 : les préparations

Comme chaque été, le Voyage à Nantes se met en place. Voici quelques photos prises cette semaine pour vous donner envie de venir à Nantes et de venir voir les nouveautés. Les autres oeuvres du parcours sont toujours visibles, bien sûr.

LA PAROLE EST À PÉRET
B
ENJAMIN PÉRET (1899-1959)
Les poèmes de Benjamin Péret, né à Rezé en 1899, les manuscrits, les photographies et les livres, illustrés par les peintres les plus célèbres du surréalisme, sont exposés pour faire découvrir, lire et aimer, l’homme et le poète.

Cadavres exquis métropolitains
Après des ateliers d’écriture selon le jeu littéraire et poétique inventé par les surréalistes, des fresques murales sont réalisées à partir d’une sélection des cadavres exquis créés, aux abords des médiathèques de Bouguenais, Rezé, Carquefou et Nantes.

Une proposition de l’association Karman, avec le soutien du Fonds métropolitain pour la culture.

Médiathèque Jacques Demy
devant la médiathèque
PLACE GRASLIN
VERSUS
TITAN
PLAYGROUND 2021
Lauréate des Albums des jeunes architectes et paysagistes en 2018, TITAN est une agence d’architectes nantaise créée en 2011 par Mathieu Barré, François Guinaudeau et Romain Pradeau, tous les trois diplômés de l’École nationale supérieure d’architecture de Nantes.

Pour la place Graslin, les architectes s’inspirent du rapport à la forme et à l’équilibre des espaces imaginés par l’architecte Mathurin Crucy, qui dessina la place et le théâtre au 18e siècle, et invitent le public à chausser les patins en installant au centre de la place une piste monumentale dévolue à la pratique du patin à roulettes. Adaptée aux irrégularités et jouant avec la déclivité du sol, l’installation entend redonner à la place une centralité et l’ouvrir à une pratique sportive libre sur roulettes.

Promeneurs et sportifs sont amenés à se rencontrer autour d’un track (terrain en forme d’anneau de course) dessiné sur la piste. L’occasion de mettre à l’honneur une discipline vive et effervescente : le roller derby. 

Le Voyage à Nantes 2021 - Piste de roller
Piste de roller

PLACE ROYALE
LE NAUFRAGE DE NEPTUNE.
UGO SCHIAVI

Pilleur de formes et de symboles, Ugo Schiavi provoque avec le patrimoine et l’histoire une forme de crash délicat, créant des œuvres dont le traitement volontairement fragile dans une mise en contexte qui peut apparaître violente trouble le regardeur dans son rapport au lieu et à l’œuvre. 

S’inspirant du récit archéologique d’anticipation Sécheresse (1964) de l’écrivain J. G. Ballard, Ugo Schiavi créé sur la place Royale un fragment de monde, à la lisière des temps passé, présent et futur. Explorant la symbolique fluviale et maritime de la ville de Nantes – dont la fontaine de la place Royale est elle-même une allégorie dominée par la statue d’Amphitrite, déesse de la mer –, Ugo Schiavi détourne ces symboliques de l’eau, du voyage et de la prospérité et met en scène un véritable naufrage d’un bateau de commerce fragmenté, percé et rouillé. Submergeant les statues, cette immense carcasse d’acier est traversée par le flux et le reflux de l’eau qui ruisselle et suinte de toutes parts. 

Place royale
Place Royale
Place royale - le Voyage à Nantes 2021
Place Royale
Place Royale
Place Royale

Vertou et la Sèvre nantaise

Vertou

Quelques photos retrouvées de la Chaussée des Moines, à Vertou, commune de Nantes métropole.

Vertou

Des oiseaux sur la Sèvre nantaise

Ce bec

A 3

Vertou est située au sud-est de Nantes, dans la vallée de la Sèvre Nantaise, dans le vignoble nantais. Le centre-ville de Vertou se trouve à 7 km de celui de Nantes.

Le long de la Sèvre
Vers Vertou

Détails de Trentemoult

J’ai retrouvé plusieurs photos prises à Trentemoult il y a (déjà) trois ans : des détails, des couleurs, typiques de cet ancien village de pêcheurs.

De l’autre côté de la Loire – et en face, on voit un morceau de la butte Ste Anne (les rochers) et au fond, le dôme de Notre Dame du Bon Port :

de l'autre côté ( Nantes )
de l'autre côté ....

On retrouve les belles façades de Trentemoult :

Enseigne

Le symbole du barbier

« Dans l’Europe du Moyen Âge, les barbiers étaient parfois amenés à utiliser leurs instruments à d’autres fins que la coupe des cheveux ou la taille de la barbe. Ils pratiquaient également des saignées, de petites opérations de chirurgie ou des arrachages de dents.

Le poteau (généralement peint en bleu), signalant au public leur établissement, symbolisait le bâton que le patient devait serrer pour rendre ses veines saillantes. Les bandages ayant servi à recueillir le sang pouvaient y être exposés et enroulés, pour sécher ou attirer l’attention.

L’enseigne tricolore reprend ainsi de nos jours les trois couleurs : bleu pour les veines, blanc pour les bandages et rouge pour le sang. »

Symbole du barbier
L'heureux hasard

espoir

Les petites rues et les couleurs

Bleu et
la rue
Trentemoult -
vert
fenêtre
rose
Terrasse

Sans oublier…. les chats !

Chat va

Portraits de Loki

Loki, arrivé chez nous en octobre 2020 à 3 mois, aura 1 an à la fin du mois de juin. C’est un grand chat, très inventif (pour imaginer des bêtises aussi), très câlin et très agile (comme il ne sort pas, faute de jardin, il prend les meubles pour des arbres).

Loki
en avril — sur le rebord

Il avait adoré la neige , il aime beaucoup aussi le beau temps, le soleil et attraper des mouches ! Pour ça, il faut se mettre en planque :

Loki
sur la poubelle de la cuisine, c’est un concept…

zyeuter par la fenêtre :

A la fenêtre

La toilette, c’est important !

la toilette
Loki
Intéressé par l’appareil photo
Loki
Des yeux or et vert
Loki
Loki prend la pose
Loki
 » c’est mon bon profil » 🙂

Mais ça y est, la séance de photos est finie : il miaule :

Miaou
Guylty Pleasure

A place to indulge in guilty pleasures, all connected to my favourite actor - RICHARD ARMITAGE

historylinksdornoch

The history and archaeology of Dornoch and district

LA CONCHIGLIA DI VENERE

The Nude in Art History

Black Bonnie!

Bécanes, PinUps & Rock'n'Roll!

ARTECULTURA

Revista Virtual de Artes, com ênfase na pintura do século XIX

About Art Nouveau

Blog about getting to know Art Nouveau

Fan Actuel

Fandom, humour, culture et confiture

Stéphane ARNIER

#Écriture #Fantasy #SFFF #Narration #Dramaturgie

TEXTUALITÉS

Littérature contemporaine, classique et jeunesse. Chroniques, dossiers et curiosités liés au monde littéraire !

L'Imaginaerum de Symphonie

Dragons, démons et boulons !

gaelle kermen

écrire en liberté

Jean-Baptiste "EmelPuck" Varigault

Conteur, chanteur, musicien, professeur

IJM Photography

Portraits of people and places

Cécile Duquenne

Autrice & formatrice

L'épaule d'Orion

science-fiction

%d blogueurs aiment cette page :